Tous les avions des Antilles - hier et aujourd'hui.

Bienvenue à bord. Images, histoires et bons plans de l'aviation aux Antilles

mardi 27 février 2007

15:48 | by Jacques Boulogne | Categories: , , , , | No comments

© avimage - cliquez ici
Le F-OGES - photographié ici dans sa livrée AIR GUADELOUPE - s'écrasera en 2001 en phase d'approche finale à Saint-Barth faisant 20 morts.
Lire le rapport d'étape du BEA
Téléchargez le rapport final du BEA (pdf)
Lire ici un très bon reportage sur le procès qui a eu lieu en 2007
La thèse de l'erreur de pilotage a été retenue par l'accusation : le pilote aurait enclenché l'inverseur de poussée du moteur gauche, ce qui est formellement interdit en vol. "L'accident paraît résulter de l'utilisation par le commandant de bord des hélices dans la plage inverseur bêta, pour mieux contrôler sa trajectoire en courte finale. Une forte dissymétrie de traction au moment de la sortie de la plage inverseur bêta aurait provoqué la perte de contrôle de l'avion en lacet, puis en roulis"
Ce geste aurait précipité le DHC6 en vrille fatale. Air Caraïbes n'avait pas installé d'enregistreur de vol (obligatoires sauf dérogations), laissant un doute planer sur ce terrible accident.
10/2006 - Le jugement rendu : Air Caraibes et son chef d'exploitation reconnus coupable d'homicide involontaire. Télécharger le Journal de Saint Barth (pdf)

L'approche de Saint-Barth : exceptionnelle.

Photo : Chris Starnes - Sept. 2006
La piste de l'île de St Barth est réservée à des pilotes entrainés et spécialement formés pour ce terrain. L’aérodrome de Saint-Barthélemy a été inauguré le 20 février 1961. Conformément à la convention Etat/Département signée le 17 avril 1998, il est géré par le Conseil Général de
la Guadeloupe. Cette gestion est déléguée à la Mairie de Saint-Barthélemy.
L’aérodrome est situé à huit cents mètres au nord-est de Gustavia, ville principale de l’île.
La piste 10/28 en béton est longue de six cent quarante mètres et large de quinze avec une pente descendante de 2 % vers la mer ; le seuil 10 se trouve à une altitude de quarante-
neuf pieds et le seuil 28 à sept pieds. La distance d’atterrissage disponible (LDA) en piste 10 est de cinq cent quinze mètres.
L’aérodrome est classé en catégorie D et agréé à usage restreint (liste 3) par arrêté du 21 juillet 1972. Cet arrêté précise que l’aérodrome est réservé aux aéronefs de caractéristiques et de performances appropriées et aux pilotes reconnus aptes par un pilote instructeur habilité.
La liste des pilotes autorisés à utiliser l’aérodrome à titre privé est tenue à jour par le district
aéronautique de la Guadeloupe. Celui-ci recommande que les pilotes qui n’y ont pas atterri au moins une fois dans l’année soient contrôlés par un pilote instructeur habilité.
Les transporteurs aériens qui exploitent la plate-forme sont responsables de l’habilitation de leurs pilotes. En ce qui concerne Caraïbes Air Transport, tout pilote qui n’y a pas réalisé au moins deux atterrissages dans les douze mois précédents doit être contrôlé par un pilote instructeur habilité.

Photo : Olaf Juergensmeier - 22 nov. 2006

Les avions atterrissant en piste 10 survolent le col de la Tourmente à très basse hauteur
(moins de dix mètres). Cette zone est sujette à de fortes turbulences (voir photo ci-dessus).
Une manche à air, installée sur le flanc nord du col, indique la direction et la force du vent au passage du col. Ces indications ne sont pas retransmises à la tour.
La plage recouvre les quarante mètres qui séparent le seuil de piste 28 de la mer.
Conformément à l’arrêté municipal en vigueur, des panneaux rappellent en langues française et
anglaise que la zone est dangereuse et qu’il est interdit aux personnes d’y stationner.


Le F-OGIZ en courte finale sur la piste de St-Barth.
Photo : Christian Hanuisse - 7 décembre 1980

Photo : Rotate - Nov 2006