Tous les avions des Antilles - hier et aujourd'hui.

Bienvenue à bord. Images, histoires et bons plans de l'aviation aux Antilles

jeudi 8 mai 2008

20:50 | by Jacques Boulogne | Categories: , , , , | 15 comments
Voici - en résumé - la vie du DC3 immatriculé 8P-AAC, retrouvé par JC TEMPIER (voir plus bas)

Il s'agit d'un
Douglas R4D-6 (DC-3) Premier vol en 1944. Perdu le 9 avril 1917 dans le massif de la Soufrière. 2 morts / 2 occupants Anciennes immatriculations : N1399N et 43-49102
Le voici en 1960, aux couleurs de BLATZ AIRLINES :
Source photo
Source photo

Photographié à Oakland Californie (en provenance de Burbank - Californie) - © Sterling E Weaver

A LA RECHERCHE DU DC3 :


Mise à jour du 05 mai 2008 :
Suite des aventures de l'épave de la Soufrière. Cette fois-ci l'équipe de JC TEMPIER est arrivée à localiser l'épave. Récit.

"Le 26 avril, nous avons atteint l'épave après une aventure (à côté Indiana Jones c'est un Mickey !).
Au milieu de la végétation est apparu comme un aileron de requin l'empennage vertical. Tout autour un grand silence dans cette vallée sans trace humaine, c'était magnifique. J'ai mis à jour mon petit site avec les photos.
Maintenant quand je vois l'image d'un DC3 entier, je me dis tel piéce je l'ai vu par terre (par exemple la trappe d'évacuation au dessus des pilotes ou le fait que la trappe de soute peut s'ouvrir que d'un côté avec une deuxiéme porte dans la partie gauche de la porte de soute).
Par contre, j'ai vu le commentaire de Mr DEHER-LE SAINT, pourrais je avoir ses coordonnées ? Savoir vraiment l'histoire de cette compagnie, les différents avions qu'ils utilisaient et savoir s'il y a une trace de listing de chargement.
Egalement j'ai le serial number de 8P-AAC connaissez vous un moyen de connaitre l'histoire de la machine, au moins sa fabrication et peut être ses différents propriétaires."

Voir toutes les photos sur son site.
----


Jean-Charles Tempier m'a fait parvenir ce cliché d'un DC3 "posé" dans le massif de la Soufrière. Une expédition sur site est en cours de préparation.
Voir le cliché sur le site

Mise à jour du 11 juillet 2007 : Témoignage de M. DEHER-LESAINT qui apporte des précisions importantes sur ce crash : "Cet avion appartenait à CARIB CARGO, dont j'étais l'agent pour les F W-I, si mes souvenirs sont exacts il était chargé de poulets vivants qui ont survécus....".
On lance les recherches sur cette compagnie. Si vous avez des témoignages à faire (sur tous les sujets) ils seront publiés sur simple envoi à jacquesboulogne{at}gmail.com

Mise à jour : 11 avril 08.

JC Tempier nous fait part de la première tentative pour arriver jusqu'à l'épave : "Petite info à chaud sur notre premiére tentative d'approche de l'épave du DC3 de la carib west indies. La date du samedi 23 février avait été fixé. Départ des baons jaunes à 8h00, 9h00 nous quittons la trace de la souffriére pour attaquer la trace carmichael dans des conditions trés mauvaises (pluie, vent, boue). Arrivons sur l'intersection de trace la plus proche vers les 10 h00. Visibilité inférieure à 50 métres, avec un "fil d'ariane" essayons en quittant la trace de trouver un repére. La végétation est trés dense, dés que l'on essaye de se maintenir sur la cime de ces espéces de raisinniers on se retrouve au fond sous un métre de branche. S'il avait fait beau, on devait avoir un contact sur site avec un hélicoptére qui nous aurait positionné l'épave. La grosse erreur est de ne pas avoir eu de GPS (j'ai les coordonnées de l'épave).
Donc, ce n'est pas un fiasco à 100 % on a des infos à compléter avec des gardes du parc. Mais l'épave garde toujours ses secrets.......... A suivre"

15 commentaires :

NetOutremer a dit…

Vraiment impressionnant... J'aurais aimé voir cela de mes propres yeux.

DEHER-LESAINT a dit…

De DEHER-LESAINT Léopold-Edouard: Cet avion appartenait à CARIB CARGO, dont j'étais l'agent pour les F W-I, si mes souvenirs sont exactes il était chargé de poulets vivants qui ont survécus....

Anonyme a dit…

De DEHER-LESAINT Léopold-Edouard (Ed) ou((Edy) suite à votre demande: Cette compagnie était basée à la BARBADE, à l'aeroport de Seawill airport, il est sûrement possible d'en savoir plus à cette adresse?

Anonyme a dit…

Il s'agit en fait d'un DC-3 de la compagnie Carib West Airways basée à la Barbade. Son immatriculation était 8P-AAC et son numéro de série/constructeur 14918/26362. Cet avion avait effectué son premier vol en 1944.

jc a dit…

il y a une erreur sur la date c'est pas en 1917 mais plutot 1971.

Anonyme a dit…

je reste perplexe cette epave est connue nous l avons visite plusieurs fois en 1972 1975 et 1980,il n y a aucun mystere dans cette histoire il volait trop bas et manque de pot c est trouve sur la trajectoire de la montagne, l epave etait en tres bon etat apres un crash ,les pilleurs ont fait le reste; interroger les vieux pilotes de l epoque et vous constaterez que vous n avez rien decouvert!!!pour votre gouverne il y en a deux autres dans la montagne amisez vous bien un pilote de guadeloupe a la retraite

Anonyme a dit…

j ai lu le commentaire sur ce crash amusant!!!etant pilote en guadeloupe je connais bien l histoire de la en faire une aventure a l indiana jones c est du delire,quant aux poulets ,attention ils devorent les pauvres aventuriers du dimanche qui se perdraient pres de l epave!!!
vous oubliez que nous sommes en france et la guadeloupe n echappe pas a la regle

maurice petrel a dit…

Pour répondre à anonyme,reste donc dans ta perperplexité, on s' en fout nous on y est allé, et on a voulu faire partager ce moment là, pas comme certains, comme tu dis qui l' ont pillée...Et cà bien sûr à l'époque personne n 'en aurait fait des photos, pas vrai, donc nous on a vécu un moment fantastique quoique tu en penses, a savoir que pour arriver à l' épave cà n 'a pas été du gâteau, et je félicite encore mes trois amis qui m' ont accompagné, bonne retraite à toi,

Anonyme a dit…

J'y suis allé le 15/03/10. 10h de randonnée dont 2 à la machette avec carte et boussole dans le brouillard. je confirme l'extrème difficulté de l'expédition.Donc respect à J.C tempier et ses amis dont j'ai pu bénéficier de quelques indications sur cette sortie que je désirais effectuer depuis bien des années. Je dispose de quelques bonnes images. Contact vincent.rigoulot@laposte.net

Arnaud D a dit…

J'y suis aller hier 14/06/2010 avec deux amis, grâce aux indications et photos de JC qui nous ont été bien utiles. Sans GPS ni boussole, ca n'a pas été du gâteau, le coutelas était bien utile : 8h de marche qui se termine en percée dans la forêt tropicale. D'autant plus qu'il y a nombre de traces de passage de gens qui ont essayé comme nous, qui sont autant de fausses pistes. Après 1h30 à tourner en rond entre les branches, lianes et ronces sur le versant où se trouve l'épave, on a repéré l'empennage vertical en montant sur un arbre. Une belle récompense, vu le bon état de la carlingue après 40 ans sous la pluie et le vent.
Merci JC !

Anonyme a dit…

Les coordonnées GPS plus simple non... ? ^^

Anonyme a dit…

hello nous avons organise une ballade a la soufriere et avons retrouve l epave du fameux dc3 nous allons y retourner pour y faire une vidéo il y a des choses intéressantes a voir et a savoir nous vous contacteront des que le film sera prêt

Z971 a dit…

Pourrait on avoir les coordonnées GPS de l'épave SVP ?
Je pense que ce serait une information utile a publier pour les prochains candidats a l'aventure dont je fais parti ...

Z971 a dit…

Comme on est jamais aussi bien servi que par soi même voilà les coordonnées de l'épave:
N 16° 03.557 W 061° 39.680
J'y suis allé le 15/07/13 en solo par des conditions météos mauvaises mais la balade fut plus facile que je le pensais. En 3H30 j'étais sur place et il y a des traces qui ménent directes a l'épave et qui témoignent de passages réguliers. Endroit magique à découvrir.

Anonyme a dit…

J'apprends incidemment l'existence de cette épave. je connais la trace Carmichaël, le nez cassé etc . J'ai pas de GPS,seulement une carte IGN 25000. Pourrais-je avoir quelques indications permettant de repérer sur la carte l'emplacement de l'épave où la trace principale qu'il faut emprunter pour rencontrer celle qui conduit à l'épave? Merci